Publicité Online : le retour de bâton?

Nous nous sommes exprimés ici plusieurs fois, ainsi que dans  Stratégies,  sur les abus de la publicité sur internet, véritable harcèlement  des utilisateurs notamment sur le mobile, annonçant deux retours de  bâton possibles:

  • la montée  inexorable des adblockers
  • un protection des consommateurs par les pouvoirs publics, notamment européens

C’est exactement ce qui est en train de se passer, Bruxelles  préparant un  texte imposant qu’un utilisateur dise avant toute installation d’un navigateur ou d’un logiciel s’il accepte ou refuse des cookies publicitaires. On passerait  d’un consentement implicite récolté via un pop-up à un opt-in beaucoup plus contraignant.

Valérie Chavanne, vice-présidente de l’Interactive Advertising Bureau (IAB) France, invitée de  #Media l’émission du JDN et de CB News, s’affole  : « Si ce règlement est adopté, il enlèverait au marché publicitaire sa capacité à faire des publicités ciblées. « La publicité ne va pas disparaître, rappelle-t-elle. Au contraire, des publicités non adaptées vont proliférer. » Autre danger qui guette les éditeurs : « l’impossibilité de proposer du contenu personnalisé grâce aux cookies ». S’il  était adopté en l’état, ce projet  renverrait la publicité 15 ans en arrière et ne serait pas sans poser de problème à l’ensemble de l’industrie. »

Possible, mais tout ceci était bien prévisible et les abus de toute sortes , sans parler des fraudes en tout genre, se paient cash un jour.

Il est assez probable que l’IAB et la WFA finissent par obtenir un assouplissement de ce texte, mais les instances européennes sont aussi sans doute à la recherche d’une opération spectaculaire de redressement de leur image auprès du public, image désastreuse, notamment dans le domaine de protection des plus faibles, conséquence directe de leur  libéralisme teinté d’angélisme.(Ex : la protection des  frontières ou le dumping économique chinois),. Tous ces abus répétés, généralisés, de plus en plus étouffants, de la publicité sur Internet leur ont servi cette opportunité sur un plateau.

Donc on ne sait jamais… Personne ne pensait que D. Trump pourrait être élu Président des USA, n’est-ce pas?

Bernard Petit Président de SC REVIEWS