Scope-of-Work, Equipes agence, Mode de décision

1. Si le Scope-of-Work est bien défini, (structuré, phasé, complet, précis, suffisamment détaillé),  la rémunération a toutes les chances d‘être bien cernée et de se révéler équitable pour les deux parties… Dans le cas contraire, on est quasi certain d’aboutir à de sérieux problèmes, avec des demandes par l’agence de compléments de rémunération, très souvent mal perçues par le client et source de tensions évitables.

Dans les compétitions, nous ne laissons jamais ce sujet en friche jusqu’à la fin de la sélection et veillons à ce qu’il soit discuté bien avant la sélection finale, pour permettre des propositions d’honoraires pertinents.

2. En ce qui concerne les Equipes/agence, nous veillons à la pertinence de la composition des équipes dédiées (niveaux de seniorité, compétence, disponibilité réelle)  et à la crédibilité des pourcentages d’affectation de temps passé selon les disciplines, postes et niveaux hiérarchiques en fonction du portefeuille client affecté.

3. Le  mode de prise de décision côté client (clarté, mais aussi stabilité) est un sujet classique de tension entre les équipes, de temps perdu et de perte globale de productivité (rework trop fréquent). Son optimisation, liée notamment au niveau de compétence attendu, au process de développement des campagnes (qualité des briefs, nombre de « reworks » constatés) permet souvent des gains de productivité appréciables, qui rejaillissent évidemment sur la rémunération.