Evaluation de la relation et rémunération variable

Les indicateurs (KPIs) utilisés dans l’évaluation de la relation et du service agence, par application d’un questionnaire en ligne pertinent sur les  dimensions essentiels du service agence ( EX: relation, attitude, livrables, valeur ajoutée perçue, intention de recommandation)   (Indicateurs dits SOFT) peuvent, bien entendu, servir de base à une partie de la rémunération variable  des agences.

Ils seront complétés par des indicateurs de performance de la communication (Indicateurs dits MEDIUM), tels les score d’impact,  les taux de mémorisation,  ou de résultats sur le marché (Indicateurs dits HARD) tels le CA, la demande pure ( CA/ DV), la part de marché, le ratio part de marché sur part de voix, etc.

La définition et la pondération de ces indicateurs qualitatifs varie bien entendu selon le type d’agence et la capacité de l’annonceur à mesurer de façon fiable et « fair »  les autres KPIs quantitatifs.

De notre point de vue, au début d’une nouvelle collaboration, les indicateurs qualitatifs d’évaluation de la relation doivent avoir une pondération d’au moins 50% du total.  Ce poids peut diminuer ensuite, en parallèle avec la montée en charge (précision, qualité du benchmark)  des données recueillies pour les indicateurs  quantitatifs de la communication ou des résultats sur le marché.